Les étudiants de Matthias Kreutzer ont passé les dernières journées à leurs ordinateurs et aujourd’hui ne fut pas une exception. Le matin, les derniers détails ont été ajoutés aux langages hypergraphiques. Puis, l’énergie fut surtout dirigée vers la création des spécimens. Un portrait d’Isidore Isou supervisa le travail alors que l’imprimante, cachée sous la table, ne cessa de produire. On a bien hâte de voir le résultat final!