L’énergie fougueuse du groupe de Matthias Kreutzer était un peu redescendue aujourd’hui. Le matin, certaines équipes étaient reparties à l’exploration de leur quartier. Pendant ce temps, les rencontres individuelles débutaient tranquillement. La journée fut majoritairement dédiée au dessin à la main des polices de caractères et à l’écriture du colophon. Les étudiants prirent aussi l’occasion de revisiter leurs créations dans divers formats.