Jour 01

Préalablement à l’atelier, Carole et Rana avaient demandé aux étudiant(e)s d’apporter chacun une chaise. L’atelier portera sur la transformation de celles-ci en un autre artéfact. En ce dimanche de fête des Mères, des équipes de deux ont été formées. En duo, les chaises devront être complètement démontées aujourd’hui. Chacune des pièces des deux chaises doit être conservée et doit être impérativement utilisée dans le montage de l’objet qui sera la fusion des deux chaises initiales. L’objet final sera conçu à partir de cinq actions qui ont été déterminées au départ. Reste à voir comment les équipes se débrouilleront pour créer un artéfact avec ces contraintes inhabituelles !


Jour 02

C’est avec de la quincaillerie, des morceaux de chaise et cinq verbes qu’ont travaillé les équipes de l’atelier de Rana et Carole aujourd’hui. « Danser », « incruster », « plier », « faire un son », sont quelques exemples des actions qui doivent s’incorporer aux futurs artéfacts des équipes.

Aujourd’hui, de futures chaises se sont suspendues, allongées et même écrasées. Toute sorte de mécanismes se mettent en place pour donner du mouvement aux objets en alliant le bois, le métal et le plastique (jusqu’au rotin !). La règle fondamentale reste toutefois la même : toutes les pièces du duo de chaises démontées doivent être utilisées ; aucun morceau ne peut être ajouté (pas même de la quincaillerie !) Les équipes travaillent sur leur prototype avec du ruban adhésif et des attaches autobloquantes pour le moment, mais elles devront rapidement intégrer la quincaillerie d’origine dans leurs assemblages pour ne pas avoir de surprises à la fin du processus de fabrication.


Jour 03

Les équipes ont travaillé autant au 4e étage qu’à l’atelier multitechnique aujourd’hui. Les chaises initiales ne sont plus. Les morceaux ont été tordus, pliés, percés, sciés, soudés…

Dans l’école (et même dans la cour), on voit apparaitre des débuts d’assemblage suspendus aux garde-corps des étages. Pour les assemblages qui resteront les quatre (?) pattes sur terre, la forme se distance de plus en plus de l’idée générale que l’on se fait d’une chaise. Sur certaines, il ne sera pas possible de s’asseoir. Il faudra plutôt s’accroupir dessus. D’autres assemblages doivent produire un son alors que d’autres doivent permettre ou empêcher un mouvement.


Jour 04

Le jour 04 aura apporté un niveau de détail important à plusieurs « chaises ». Le ruban adhésif et les attaches autobloquantes commencent à céder leur place à des assemblages soudés ou vissés. Les prototypes ont disparu des garde-corps pour se retrouver en morceaux à l’atelier multitechnique, en attente de prendre leur forme finale. À l’opposé, d’autres montages sont sortis de l’atelier technique et nous ont permis de les redécouvrir. L’un d’entre eux sera attaché au corps, comme une armure, alors que d’autres permettront d’accueillir deux personnes.


Jour 05

L’intensité a monté d’un cran aujourd’hui dans l’atelier de Rana et de Carole. Les assemblages prennent forme à l’aide de soudures et de quincailleries. Tous les montages ont maintenant pris leur forme finale. Demain, ce sera plutôt du fignolage.
Puisque le temps est maintenant compté, certaines équipes restent ce soir afin d’avancer le plus qu’elles peuvent en vue de demain.
Une dernière commande a été lancée en vue de la revue de samedi matin. Les équipes doivent produire de courts clips vidéos en « stop motion » qui démontreront le processus par lequel elles sont passées pour passer des deux chaises au montage final. Les équipes doivent également statuer sur le nom de leur montage. Ce nom doit être un mot inventé!

Jour 06

C’est terminé pour la majorité des équipes ! Déjà ce matin, plusieurs avaient terminé leur montage. La journée a majoritairement été dédiée à la prise de photos pour la création du « stop motion » de présentation. Demain matin à 8 h, ce sera le « shooting » officiel des montages en compagnie de Rana.
Les montages sont tous très différents. Certains ont gardé la mobilité d’une chaise alors que d’autres se sont adaptés à un contexte spécifique. Espérons que les montages traineront à l’école pendant quelques semaines, afin que tout un chacun puisse les essayer !
Demain, les équipes présenteront leur montage à un jury à partir de 10 h. Les présentations auront lieu au 4e, dans l’atelier, mais également dans le corridor du 4e, le corridor du 5e et dans la cour intérieure. Les présentations permettront de comprendre comment les étudiant(e)s ont intégré leurs cinq verbes à leur conception.

Jour 07 – Présentations finales

Avec Rana Haddad, Carole Lévesque et Éric Daoust.