C’est avec des mots comme évolutif, potentialité spatiale, usage, malléabilité programmatique, composition et décomposition, poésie, le quotidien et l’utilité qu’Alexandre Theriot explique le travail de l’agence Bruther. Ce qu’il faut retenir, c’est que chacun des bâtiments pensés doit être en mesure d’absorber différents avenirs.

“The only revolutionary programme that can be proposed today is a total lack of programme. Nothing scares docile minds so much as building against programming.”

– Jeffrey Kipnis