07

Camille Begin

Geneviève Bigué

Isabelle Boucher

Rose-Marie Bouthat

Gabriel Cance

Gabriel Chevrier-Turbide

Patricia Duchesne

Jessica Fang

Guillaume Frechet-Martin

Julia Gonzalez-Roy

Laurence Goulet-Tremblay

Amélie Lehoux

Manon Louart

Mélanie Masclé

Sofiane Rochefort

Noé St-Onge

Camille Lavoie

Alessandra McGovern

Camille Perreault


06

C’était le dernier moment pour terminer la production des affiches aujourd’hui. Les étudiants étaient majoritairement regroupés dans les ateliers de sérigraphie au sixième étage du pavillon Judith Jasmin, sous la supervision de Geneviève. Alors que du Milk & Bone jouait en arrière-plan, on faisait des tests de couleurs qui en arrivaient parfois à d’heureux accidents. Lorsque les affiches furent complétées, les efforts se dirigèrent sur les animations finales. On en profita pour expérimenter un peu, jusqu’à créer des animations complètement absurdes et à revenir sur ses pas. À la fin de la journée, les affiches étaient prêtes à être accrochées en vue de l’exposition de demain.
Une dernière petite chose… À la demande générale, on aimerait grandement remercier Étienne Angot, sans qui la production des affiches n’aurait pas pu être possible.  



06

Aujourd’hui, les étudiants de Yeoryia Manolopoulou ont réussi à compléter leur construction. C’est à ce moment qu’ils réalisent tout le cheminement qu’ils ont accompli. Puis, lorsqu’on pense que c’est la fin, une dernière discussion prend place. Ici, on est dans une constante remise en question, on désire pousser le projet un peu plus loin.

Comme à son habitude, le groupe s’installe en rond autour des tables lumineuses. L’opinion de chacun se fait entendre et on assiste même à des débats amicaux. Au moment où tout le monde se met en accord, on remet à jour la “to do list” au tableau et on retourne se mettre en action.

Thomas-Bernard Kenniff profite quand même de l’occasion pour prendre la parole. Il est clairement touché par le travail accompli cette semaine et peu importe ce que le projet deviendra dans les prochaines heures, il est ne peut qu’être extrêmement fier de ses étudiants.



05

C’est une grande journée de production pour les élèves de Nicolas Ménard. Le matin, on appliquait les touches finales sur les affiches à l’ordinateur. Dès que les émulsions furent prêtes, on s’est mis à sérigraphier. Certains étaient plutôt nerveux, puisque c’était leur première fois avec ce médium, mais tous s’en sont sorti merveilleusement bien à la fin de la journée.
Demain, on prendra des photos des affiches afin de créer les animations. Plus qu’une journée avant la fin!


https://youtu.be/H31vGWhvY70?list=PLfHU2xWT7vDrjfaqs3DYDaklcNwCOMmJU

voir la visite complète 05 ici


05

Les étudiants de Matthias Kreutzer ont passé les dernières journées à leurs ordinateurs et aujourd’hui ne fut pas une exception. Le matin, les derniers détails ont été ajoutés aux langages hypergraphiques. Puis, l’énergie fut surtout dirigée vers la création des spécimens. Un portrait d’Isidore Isou supervisa le travail alors que l’imprimante, cachée sous la table, ne cessa de produire. On a bien hâte de voir le résultat final!


https://youtu.be/Wb87pU5u5y0?list=PLfHU2xWT7vDrjfaqs3DYDaklcNwCOMmJU

voir la visite complète 05 ici


05

Terminé les sketchs, aujourd’hui, place à la concrétisation des idées. Au cours de la journée, la construction 2D se transforme en une construction tridimensionnelle. Des montagnes et des rivières émergent. Tout est en constante évolution. La classe de Yeoryia Manolopoulou ressemble à une petite fourmilière. On prépare le rendu final.
Il reste peu de temps pour terminer le projet. Toutefois, les étudiants semblent plus déterminés que jamais.


https://youtu.be/1Klb3CjP50g?list=PLfHU2xWT7vDrjfaqs3DYDaklcNwCOMmJU

voir la visite complète 05 ici


04

Aujourd’hui, la journée fut dédiée au perfectionnement des strates. Les élèves voguaient entre la création et la discussion. Tour à tour, ils prenaient place sur les tables lumineuses, superposant leurs constructions, afin d’en arriver à une certaine cohérence.

Certains inventèrent même un outil permettant de créer plus facilement ce qu’ils avaient en tête. Yeoryia Manolopoulou les accompagnait dans leur cheminement créatif, n’oubliant jamais de prendre quelques photos pour ses archives…



04

Aujourd’hui, les premières animations à l’ordinateur devaient être complétées. Par la suite, les efforts étaient concentrés sur la composition des affiches. C’est en après-midi qu’on imprima au laser celles-ci pour la première fois. Les affichant aux murs près de l’ascenseur, chacun prit la parole afin d’expliquer son intention. Le commentaire général était surtout de retravailler le choix typographique et de s’éloigner de la composition utilisée pour les livres.
Ce soir, les émulsions pour la sérigraphie seront préparées et la production pourra débuter dès le lendemain matin.