Cette 2e journée est déjà très productive pour la classe de Römer. En effet, toute la journée les apprentis designers ont œuvré à produire une mini-performance présentée en fin d’après-midi.

Entre temps, Céline Poisson, professeure responsable du cours, élabore sur les intentions du cours : «comme c’est un projet qui sera réalisé dès l’automne prochain, il faut accélérer le processus et se poser les bonnes questions. En fait, le germe du projet doit répondre à la problématique suivante : pourquoi 50 personnes se rassemblent à cet endroit ? »

C’est donc en équipe multidisciplinaire (DESS d’événement et design de l’environnement) que les étudiants conçoivent les pistes de réflexion sur le sujet.

Une fois de plus, le but de l’exercice est de créer une animation ludique et publique qui aurait le potentiel d’attirer les inconnus et les passants.

Dès 15h, tous se réunissent à la Place Pasteur et dans une ambiance agitée les performances s’enchaînent l’une après l’autre :

  • Prendre une photo de groupe qui soutient un certain message
  • Créer une séance de rire forcé
  • Se coucher par terre, têtes côte à côte
  • Faire une chaîne humaine pour transporter des boîtes
  • Assister à une conversation entre 3 porte-voix
  • Déplacer une voiture avec la force humaine seulement

Une fois toutes les performances terminées, les étudiants retournent à leur cahier à dessiner afin de cogiter sur la manière de créer une installation concrète avec tout ce bagage créatif, un défi de taille!